Expérimentation IDE en EHPAD

Les infirmières mobiles de nuit en EHPAD

Depuis septembre 2012, l’hôpital a mis en place une expérimentation d’infirmières mobiles de nuit en EHPAD financée par l’ARS. Trois EHPAD de proximité sont partenaires : File-Etoupe à Montlhery, l’Ehpad du Breuil à Epinay-sur-Orge, la Foret de Séquigy à Sainte-Genevièvedes-Bois. Ils représentent une capacité de 300 lits.


Les avantages

Une étape intermédiaire entre l’Ehpad et les urgences.

Le constat était qu’il n’y a pas d’infirmières de nuit dans les EHPAD ce qui est un handicap pour assurer la continuité des soins ou assurer également un diagnostic infirmier suffisamment exhaustif pour donner des premiers soins par rapport à un malaise (vagal ou hypoglycémie par exemple) ou par rapport à une prescription que les aides soignants ne peuvent réaliser (par exemple à une perfusion sous-cutanée en cas de déshydratation).

Si une personne âgée a un souci de santé bénin ou grave, l’infirmière peut, soit le résoudre, soit appeler le Samu et lui transmettre une bonne évaluation du cas. Dans l’un ou l’autre cas, on évite ainsi un passage intempestif aux urgences. Double bénéfice : éviter d’encombrer les services d’urgence, d’emboliser un lit à l’hôpital et bien sûr éviter de désorienter et de déstabiliser la personne âgée.

L’objectif est aussi d’apporter des formations au personnel soignant des EHPAD, par exemple en matière de lavage de bouche, d’hydratation en travaillant sur des protocoles et sur des actions à mettre en place.

Le principe

Trois IDE ont été recrutées par l’HPGM pour intervenir dans les EHPAD partenaires, à tour de rôle, de 21 heures à 7 heures, en relation avec le trinôme directeur de l’EHPAD, médecin coordonnateur, infirmière coordinatrice. Ce n’est pas une astreinte mais une véritable présence sur place.

L’activité principale de l’infirmière de nuit est d’intervenir sur sollicitation des agents des trois EHPAD pour :
  • Assurer l’évaluation d’un problème de santé d’un résident
  • Encadrer le retour d’un résident après consultation aux urgences
  • Assurer une présence régulière au niveau des trois Ehpad pour améliorer la continuité des soins, y compris des soins palliatifs
  • Participer et améliorer la formation des soignants de nuit

 

Les infirmières de nuit ont un bureau équipé d’un téléphone et d’un fax au rez-de-chaussée de l’hôpital.

Elles disposent d’une voiture et d’un téléphone portable de fonction, ainsi que d’une valise contenant tout le matériel nécessaire.